Encourager le maraîchage local et durable

Ces dernières années nous assistons à une révolution dans la consommation de notre alimentation, surtout du côté des légumes : légumes biologiques, locaux, de saison… Autant de caractéristiques recherchées par les ménages et les restaurants, lorsqu’il s’agit de consommer des légumes. La mondialisation a permis l’accès à tous les légumes, quelque soit la saison. Toutefois, les enjeux climatiques et la sauvegarde de notre environnement sont des sujets qui sont au cœur de toutes les réflexions concernant l’avenir de notre planète. Alors pourquoi encourager les maraîchers locaux et quelles sont leurs contraintes ?

Consommer responsable, pour notre santé et celle de la planète

En consommant des légumes sans pesticide, ni conservateur, on réduit les risques de maladies graves déclenchées par des produits nocifs pour le corps. On réduit aussi les risques de contamination des sols de notre planète, et donc de modification irréversible de la vie micro-biologique qui existe dans nos sols et qui est nécessaire à la production de légumes sains. Ne plus lutter contre la Nature, mais aller dans son sens, l’aider à prospérer et donc contribuer à sa survie : voici en quoi consiste la consommation responsable.

Ainsi, acheter ses légumes auprès d’un maraîcher local, c’est encourager ses techniques de production respectueuses de l’environnement et ainsi s’opposer aux productions de masse qui contaminent les sols de produits chimiques (et donc les aliments) et emploient volontiers le transport polluant pour pouvoir vendre à large échelle, quelque soit le lieu sur la planète.

De nombreux organismes et associations dénoncent ces pratiques et une certaine éthique commence à voir le jour chez les consommateurs. La consommation locale est de plus en plus importante et c’est pourquoi chaque individu se doit de continuer ce mouvement. Les restaurants aussi participent à cet élan, d’autant plus que leur impact sera plus fort au sein de l’économie locale. C’est pourquoi, au restaurant du Golf & Chalet Le Belle-View, la cuisine s’efforce de composer des menus en lien avec les légumes disponibles chez les maraîchers. Cette démarche est essentielle pour le restaurant car elle permet de redonner à sa communauté toute l’attention et l’importance qu’elle mérite.

Manger local pour encourager les maraîchers pro-environnementaux

Le maraîchage durable est en concurrence avec la production de masse, cela n’est plus un secret. On comprend ainsi que consommer local, c’est encourager ces maraîchers et par conséquent participer à la sauvegarde de notre environnement. Mais des enjeux importants sont en lien avec ce type de maraîchage : parmi ceux-ci, citons le coût des produits, la main d’œuvre et les matières premières.

L’agriculture maraîchère respectueuse de l’environnement n’emploie pas (ou peu) la mécanisation. Aucun pesticide ni agent de conservation n’est ajouté, peu importe l’étape de pousse ou la récolte du légume. L’éthique de ce maraîchage se veut durable et équitable. La main d’œuvre est davantage requise que dans la production de masse. De plus, cette agriculture valorisant le terroir utilise des matières premières de meilleure qualité que celles employées dans l’agriculture « de masse ». Forcément, cela impacte le prix final mais en ayant en tête toute la démarche liée à la production du légume, on comprend que ce prix est nécessaire pour encourager l’agriculture locale et durable.

Depuis le début de la pandémie, le manque de main d’œuvre au Québec est un problème auquel presque toutes les compagnies font face. Côté agriculture du terroir et biologique, ce problème a des conséquences graves pour le secteur et il en va de son avenir. Sans main d’œuvre suffisante, les quantités de légumes produites pourront difficilement répondre à la demande. Le consommateur n’aura donc pas le choix que de se tourner vers l’agriculture intensive pour s’approvisionner. Et cela pourra avoir des conséquences dramatiques sur le devenir des petites compagnies maraîchères, à bout de souffle à cause de ce manque de main d’œuvre.

Du côté des matières premières, celles-ci sont essentielles pour garantir un légume de qualité. Et par « qualité », on entend « sain pour le corps », « sain pour la terre », « non polluant » etc. Afin de produire des légumes de qualité, les maraîchers utilisent des semences biologiques, sans OGM, sans pesticide, ni conservateur. Le terreau et fertilisants utilisés sont aussi naturels. Ainsi, les techniques et procédés employés sont respectueux de la nature et durable. Un des enjeux de ce type d’agriculture est donc l’approvisionnement en matières premières de qualité. Et en mangeant local et en créant la demande, on encourage la production de ces matières premières plus coûteuses.

Cette vision est essentielle à nos régions et notre santé. Le restaurant du Golf et Chalet Le Belle-View investit dans cette voie dans le but de mieux nourrir et mieux servir sa communauté.
En créant de véritables partenariats avec les maraîchers locaux, le restaurant de produits du terroir de Richmond participe à l’économie locale et circulaire de la région.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s